Karaoké La complainte de Jack - L'Étrange Noël de Monsieur Jack

Cet enregistrement est une reprise de La complainte de Jack rendu célèbre par L'Étrange Noël de Monsieur Jack

Formats inclus :

CDG
MP4
WMV
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est adapté au logiciel Windows Media Player installé par défaut sur la majorité des ordinateurs grand public.

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Tonalité identique à l'original : Si♭m, Mi♭m, Solm, Mim, Lam

Date de sortie : 1993
Styles : Noël, Musique de films et séries TV, Comédies musicales, En français
Auteur-Compositeur : Danny Elfman

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles La complainte de Jack

Ils me trouvent génial
Mes mauvais tours les émerveillent
Tous les ans c'est le triomphe et la gloire
Je leur fais des surprises quand la lune s'éveille
Et ils crient avant de m'apercevoir
Sans le moindre effort je m'amuse à jouer au fantôme et presque aussitôt c'est la panique
Un seul geste banal si l'on sait faire bouh fait fuir sur le champ l'armée la plus stoïque
Mais jour après jour c'est la même déprime
Je n'éprouve plus rien en commettant mes crimes
Et moi, Jack l'épouvantail j'avoue me lasser de la même bataille
Dans mon vieux corps il règne aujourd'hui une bien étrange mélancolie
Pour moi la vie n'est qu'un long sanglot
Mon coeur éclate la mort est mon lot
Je suis l'esprit du mal le génie infernal
Les revenants ne vont pas en revenir
Je suis marié à la peur l'horreur et la terreur
Pour le meilleur et surtout le pire
Et comme je suis mort je me sers de mon crâne pour réciter
"Être ou ne pas être"
Lorsque l'envie me prend mes cris fracassants résonnent à plus de cent vingt kilomètres
Un jour, oui pourrai-je me faire entendre
Moi l'épouvantail qu'on dit privé d'entrailles
Je n'veux plus d'ma couronne
Comment pourraient-ils comprendre ?
S'ils savaient seulement comme j'aimerais la rendre
Je traîne sans but mes vieux os fourbus je me languis de l'inconnu
Pouvoir et gloire sont bien dérisoires face au néant de mon désespoir

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler