Karaoké La Java des bombes atomiques - Boris Vian

Cet enregistrement est une reprise de La Java des bombes atomiques rendu célèbre par Boris Vian

Formats inclus :

CDG
MP4
WMV
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est adapté au logiciel Windows Media Player installé par défaut sur la majorité des ordinateurs grand public.

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Tonalité identique à l'original : La

Date de sortie : 1955
Styles : Variété française, Humour, En français
Auteur : Boris Vian
Compositeur : Alain Goraguer

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles La Java des bombes atomiques

Mon oncle un fameux bricoleur faisait en amateur des bombes atomiques
Sans avoir jamais rien appris c'était un vrai génie question travaux pratiques
Il s'enfermait toute la journée au fond d'son atelier pour faire ses expériences
Et le soir il rentrait chez nous et nous mettait en transe en nous racontant tout
Pour fabriquer une bombe A mes enfants croyez-moi c'est vraiment de la tarte
La question du détonateur s'résout en un quart d'heure c'est de celle qu'on écarte
En c'qui concerne la bombe H c'est pas beaucoup plus vache mais une chose me tourmente
C'est qu'celles de ma fabrication n'ont qu'un rayon d'action de trois mètres cinquante
Y'a quéqu'chos' qui cloch' là d'dans j'y retourne immédiat'ment
Il a bossé pendant des jours tâchant avec amour d'améliorer l'modèle
Quand il déjeunait avec nous il dévorait d'un coup sa soupe au vermicelle
On voyait à son air féroce qu'il tombait sur un os mais on n'osait rien dire
Et pis un soir pendant l'repas v'là tonton qui soupire et qui s'écrie comm' ça
A mesur' que je deviens vieux je m'en aperçois mieux j'ai le cerveau qui flanche
Soyons sérieux disons le mot c'est même plus un cerveau c'est comm' de la sauce blanche
Voilà des mois et des années que j'essaye d'augmenter la portée de ma bombe
Je n'me suis même pas rendu compte
Que la seule chose qui compte
C'est l'endroit où s'qu'elle tombe
Y'a quéqu'chose qui cloche là d'dans
J'y retourne immédiat'ment
Sachant proche le résultat tous les grands chefs d'Etat lui ont rendu visite
Il les reçut et s'excusa de ce que sa cagna était aussi petite
Mais sitôt qu'ils furent tous entrés il les a enfermés en disant soyez sages
Et quand la bombe a explosé de tous ces personnages il n'est plus rien resté
Tonton devant le résultat ne se dégonfla pas et joua les andouilles
Au Tribunal on l'a traîné et devant les jurés le voilà qui bafouille
Messieurs c'est un hasard affreux
Et je jure devant Dieu qu'en mon âme et conscience
En détruisant tous ces tordus
Je suis bien convaincu d'avoir servi la France
On était dans l'embarras alors on l'condamna et puis on l'amnistia
Et l'pays reconnaissant l'élu immédiat'ment chef du gouvernement

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler