Karaoké Il y a - Jean-Jacques Goldman

Cet enregistrement est une reprise de Il y a rendu célèbre par Jean-Jacques Goldman

Formats inclus :

CDG
MP4
WMV
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est adapté au logiciel Windows Media Player installé par défaut sur la majorité des ordinateurs grand public.

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Avec choeurs (au choix dans la version KFN)

Tonalité identique à l'original : Sol

Date de sortie : 1987
Styles : Variété française, En français
Auteur-Compositeur : Jean-Jacques Goldman

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles Il y a

Il y a du thym, de la bruyère et des bois de pin
Rien de bien malin
Il y a des ruisseaux, des clairières
Pas de quoi en faire un plat de ce coin
Il y a des odeurs de menthe et des cheminées et des feux dedans
Il y a des jours et des nuits lentes et l'histoire absente banalement
Et loin de tout loin de moi c'est là que tu te sens chez toi
De là que tu pars où tu reviens chaque fois et où tout finira
Il y a des enfants, des grand-mères une petite église et un grand café
Il y a au fond du cimetière des joies, des misères et du temps passé
Il y a une petite école et des bancs de bois tout comme autrefois
Il y a des images qui collent au bout de tes doigts et ton cœur qui bat
Et loin de tout loin de moi c'est là que tu te sens chez toi
De là que tu pars où tu reviens chaque fois et où tout finira
Et plus la terre est aride et plus cet amour est grand
Comme un mineur à sa mine un marin à son océan
Plus la nature est ingrate avide de sueur et de boue
Parce que l'on a tant besoin que l'on ait besoin de nous
Elle porte les stigmates de leur peine et de leur sang
Comme une mère préfère un peu son plus fragile enfant
Et loin de tout loin de moi c'est là que tu te sens chez toi
De là que tu pars où tu reviens chaque fois et où tout finira

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler