Karaoké La complainte de la butte - Marcel Mouloudji

Cet enregistrement est une reprise de La complainte de la butte rendu célèbre par Marcel Mouloudji

Formats inclus :

CDG
MP4
WMV
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est adapté au logiciel Windows Media Player installé par défaut sur la majorité des ordinateurs grand public.

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Tempo : variable (environ 192 BPM)

Tonalité identique à l'original : Ré

Durée : 02:45 - Extrait à : 01:23

Date de sortie : 1955
Styles : Variété française, En français
Auteur : Jean Renoir
Compositeur : Georges Van Parys

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles La complainte de la butte

En haut de la rue St Vincent un poète et une inconnue
S'aimèrent l'espace d'un instant mais il ne l'a jamais revue
Cette chanson il composa espérant que son inconnue
Un matin d'printemps l'entendra quelque part au coin d'une rue
La lune trop blême pose un diadème sur tes cheveux roux
La lune trop rousse de gloire éclabousse ton jupon plein d'trous
La lune trop pâle caresse l'opale de tes yeux blasés
Princesse de la rue sois la bienvenue dans mon coeur blessé
Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux
Les ailes des moulins protègent les amoureux
Petite mendigote je sens ta menotte qui cherche ma main
Je sens ta poitrine et ta taille fine j'oublie mon chagrin
Je sens sur tes lèvres une odeur de fièvre de gosse mal nourrie
Et sous ta caresse je sens une ivresse qui m'anéantit
Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux
Les ailes des moulins protègent les amoureux
Mais voilà qu'il flotte la lune se trotte la princesse aussi
Sous le ciel sans lune je pleure à la brune mon rêve évanoui

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler