Karaoké Les moulins de mon coeur - Michel Legrand

Cet enregistrement est une reprise de Les moulins de mon coeur rendu célèbre par Michel Legrand

Formats inclus :

CDG
MP4
WMV
KFN
?
Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.
Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)
Ce format est adapté au logiciel Windows Media Player installé par défaut sur la majorité des ordinateurs grand public.
Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...
Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Tonalité identique à l'original : Fam
Date de sortie : 1969
Styles : Variété française, Films et séries TV, Ballade, Jazz, En français
Auteur : Alan Bergman, Marilyn Bergman
Compositeur : Michel Legrand
Adaptateur : Borisavljevic

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

paroles Les moulins de mon coeur

Comme une pierre que l'on jette dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle des milliers de ronds dans l'eau
Comme un manège de lune avec ses chevaux d'étoiles
Comme un anneau de Saturne un ballon de carnaval
Comme le chemin de ronde que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde d'un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom tous les moulins de mon cœur
Comme un écheveau de laine entre les mains d'un enfant
Ou les mots d'une rengaine pris dans les harpes du vent
Comme un tourbillon de neige comme un vol de goélands
Sur des forêts de Norvège sur des moutons d'océan
Comme le chemin de ronde que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde d'un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom tous les moulins de mon cœur
Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m'as dit
Mais l'été finit sa course l'oiseau tomba de son nid
Et voilà que sur le sable nos pas s'effacent déjà
Et je suis seul à la table qui résonne sous mes doigts
Comme un tambourin qui pleure sous les gouttes de la pluie
Comme les chansons qui meurent aussitôt qu'on les oublie
Et les feuilles de l'automne rencontrent des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne la couleur de tes cheveux
Une pierre que l'on jette dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle des milliers de ronds dans l'eau
Au vent des quatre saisons tu fais tourner de ton nom tous les moulins de mon cœur

Toute reproduction interdite

Voir les paroles Signaler une erreur dans les paroles

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler