Karaoké Vladimir Ilitch (Version 2012) - Michel Sardou

Cet enregistrement est une reprise de Vladimir Ilitch (Version 2012) rendu célèbre par Michel Sardou

Formats inclus :

CDG
MP4
WMV
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est adapté au logiciel Windows Media Player installé par défaut sur la majorité des ordinateurs grand public.

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Tonalité identique à l'original : Sol

Date de sortie : 2012
Styles : Variété française, En français
Auteurs : Michel Sardou, Pierre Delanoë
Compositeurs : Jacques Revaux, Jean-Pierre Bourtayre

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles Vladimir Ilitch (Version 2012)

Un vent de Sibérie souffle sur la Bohême
Les femmes sont en colère aux portes des moulins
Des bords de la Volga au delta du Niemen
Le temps s'est écoulé il a passé pour rien
Puisque aucun dieu du ciel ne s'intéresse à nous
Lénine relève-toi ils sont devenus fous
Toi Vladimir Ilitch t'as raison tu rigoles
Toi qui as voyagé dans un wagon plombé
Quand tu vois le Saint-Père ton cousin de Pologne
Bénir tous ses fidèles dans son auto blindée
Toi Vladimir Ilitch est-ce qu'au moins tu frissonnes
En voyant les tiroirs de la bureaucratie
Remplis de tous ces noms de gens qu'on emprisonne
Et qu'on envoie mourir aux confins du pays
Toi Vladimir Ilitch au soleil d'outre-tombe
Combien d'années faut-il pour gagner quatre sous
Quand on connaît le prix qu'on met dans une bombe
Lénine relève-toi ils sont devenus fous
Où sont passés les chemins de l'espoir
Dans quelle nuit au fond de quel brouillard
Rien n'a changé les damnés de la Terre
N'ont pas trouvé la sortie de l'enfer
Toi qui avais rêvé l'égalité des hommes
Tu dois tomber de haut dans ton éternité
Devant tous ces vieillards en superbe uniforme
Et ses maisons du peuple dans des quartiers privés
Oh toi Vladimir Ilitch si tu es le prophète
Viens nous parler encore en plein cœur de Moscou
Et répands la nouvelle à travers la planète
Amis du genre humain ils sont devenus fous

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler