Karaoké Je suis une feuille - Renan Luce

Cet enregistrement est une reprise de Je suis une feuille rendu célèbre par Renan Luce

Formats inclus :

CDG
MP4
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Tempo identique à l'original : 132 BPM

Tonalité identique à l'original : Do

Durée : 04:28 - Extrait à : 01:45

Date de sortie : 2006
Styles : Variété française, En français
Auteur-Compositeur : Renan Luce

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles Je suis une feuille

Aurais-je imaginé que je me trouverais là
Une mine de stylo plantée sur ma peau
Oh oh
Les yeux de mon bourreau qui ne me quittent pas
Ma blancheur lui fait peur je sais qu'il cherche ses mots
Oh oh
Je suis une feuille blanche je ne demandais rien
Qu'à rester sur mon arbre et attendre la fin
Moi j'aimais le vent se perdant dans les feuilles
Le murmure de la sève qui me donnait la vie
Moi j'aimais la hauteur que j'avais sur les choses
Je n'ai pas vu venir la lame qui m'a trahi
Si au moins je servais de papiers officiels
Pour signer des traités et protéger les faibles, uh uh
Ou etre dans les mains d'un poète oublié
Qui me jetterait ses vers comme on cherche un ami
Uh uh
J'aurais pu être pressé sur le coeur d'une enfant
Écoutant dans mes lignes la voix de son amant
Ou être le pliage d'un gamin de huit ans
Et voler dans les airs sous les rires des enfants
Ou être dans les pages d'un livre d'histoire
Qui dit que le chemin est encore tellement long
Mais voilà que je sens que la plume me frole
Et les lettres se forment comme l'encre tourbillonne
Uh uh
J'n'ai jamais vu plus lourd que le poids de ces mots
C'est la misère d'un homme que je sens sur mon dos, uh uh
Il dit je veux finir d'avec ma vie pardonne moi mon amour mais je m'arrête ici
Ce n'est pas de ta faute si je baisse les bras
Mais j'ai perdu ma chance de gagner ici bas
Et moi c'était mon rôle de porter tous ces mots
Et les larmes d'une femme tomberont sur moi bientôt
J'aurais pu etre pressé sur le coeur d'une enfant
Écoutant dans mes lignes la voix de son amant
Ou être le pliage d'un gamin de huit ans
Et voler dans les airs sous les rires des enfants
Mais je tourne la page d'une triste histoire
Qui dit que le chemin n'était pas tellement long
Pas tellement long pas tellement long

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler