Karaoké Au suivant - Jacques Brel

Cet enregistrement est une reprise de Au suivant rendu célèbre par Jacques Brel

Formats inclus :

CDG
MP4
WMV
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est adapté au logiciel Windows Media Player installé par défaut sur la majorité des ordinateurs grand public.

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Tonalité identique à l'original : Sol♯m

Date de sortie : 1964
Styles : Variété française, En français
Auteur-Compositeur : Jacques Brel

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles Au suivant

Au suivant au suivant
Tout nu dans ma serviette qui me servait de pagne
J'avais le rouge au front et le savon à la main au suivant au suivant
J'avais juste vingt ans et nous étions cent vingt
À être le suivant de celui qu'on suivait au suivant au suivant
J'avais juste vingt ans et je me déniaisais
Au bordel ambulant d'une armée en campagne au suivant au suivant
Moi j'aurais bien aimé un peu plus de tendresse
Ou alors un sourire ou bien avoir le temps mais au suivant au suivant
Ce n'fut pas Waterloo non mais ce n'fut pas Arcole
Ce fut l'heure où l'on regrette d'avoir manqué l'école au suivant au suivant
Mais je jure que d'entendre cet adjudant d'mes fesses
C'est des coups à vous faire des armées d'impuissants au suivant au suivant
Je jure sur la tête de ma première vérole
Que cette voix depuis je l'entends tout le temps au suivant au suivant
Cette voix qui sentait l'ail et le mauvais alcool
C'est la voix des nations et c'est la voix du sang au suivant au suivant
Et depuis chaque femme à l'heure de succomber entre mes bras trop maigres semble me murmurer au suivant au suivant
Tous les suivants du monde devraient s'donner la main
Voilà ce que la nuit je crie dans mon délire au suivant au suivant
Et quand je n'délire pas j'en arrive à me dire
Qu'il est plus humiliant d'être suivi que suivant au suivant au suivant
Un jour je m'ferai cul-de-jatte ou bonne sœur ou pendu
Enfin un d'ces machins où je n'serai jamais plus le suivant le suivant

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler