Karaoké Les yeux d'un animal - Michel Sardou

Cet enregistrement est une reprise de Les yeux d'un animal rendu célèbre par Michel Sardou

Formats inclus :

CDG
MP4
KFN
?

Le format CDG (également appelé CD+G ou MP3+G) est compatible avec la majorité des machines karaoké. Il comprend un fichier MP3 ainsi que la synchronisation des paroles.

Ce format est reconnu par la majorité des appareils (Windows, Mac, iPhone, iPad, Android, TV Connectées...)

Ce format est compatible avec le lecteur de karaoké KaraFun Player. Il permet d'ajouter ou retirer les choeurs, le guide vocal, changer le tempo, la tonalité...

Votre achat vous permet de télécharger cette vidéo dans tous ces formats, et ce sans limite.

À propos

Avec choeurs (au choix dans la version KFN)

Tempo : variable (environ 129 BPM)

Tonalité identique à l'original : Do

Durée : 03:51 - Extrait à : 02:43

Date de sortie : 1983
Styles : Variété française, En français
Auteurs : Michel Sardou, Pierre Delanoë
Compositeur : Didier Barbelivien

Les titres à télécharger sont des playbacks bande orchestre, et non la musique originale.

Paroles Les yeux d'un animal

Comme le bleu transparent des aurores marginales
Elle a de temps en temps les yeux d'un animal
Aigu comme un diamant traversant le cristal
Le regard inquiétant d'un loup de carnaval
Tout ce qu'il y a d'amour et d'envie qu'on l'enferme
S'est libéré un jour pour lui donner des cernes
Des volcans sont en elle dévorant ses entrailles
Elle est terre air et ciel tendresse et représailles
Comme l'appel des rivières dans un désert salé
Elle a les yeux si clairs qu'on voudrait s'y noyer
Elle a des yeux si purs qu'on lit à livre ouvert
Ses romans d'aventure et ses récits de guerre
Comme les rouges déclinants des lueurs occidentales
Elle a de temps en temps les yeux d'un animal
Farouche et résigné insolent et soumise
À l'instant de griffer elle a ouvert son lit
Elle est sortie armée du cerveau d'un démon
On ne sait quelle année au fond de quel bas-fond
Les yeux encore brillants de tourments prophétiques
La marque dans le sang les délires sabbatiques
Au fil des longs sommeils elle pleure tout en douceur
Et le premier soleil la sort des profondeurs
Son regard surprenant pénètre comme un glaive
Pendant que des torrents s'échappent de ses rêves
Comme les bleus transparents des aurores marginales
Elle a de temps en temps les yeux d'un animal
Aigu comme un diamant traversant le cristal
Le regard inquiétant d'un loup de carnaval
C'est un miroir sans tain où l'on découvre tout
Des pitreries du nain jusqu'au fou-rire du fou
Un gouffre satiné une fosse aux serpents
Un puits de vérité ou peut-être un néant
Amour extravagant fascination du mal
Elle a de temps en temps les yeux d'un animal
Amoureux d'une chienne ou méprisante d'un chat
Ni l'amour ni la haine ne se feront sans moi

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler